fbpx

Production d’énergie et récupération, l’Isoleucine est bénéfique à la performance sportive 

L’isoleucine présente les mêmes particularités que les autres acides aminés du groupe BCCA. Comme la Leucine et la Valine, elle est nécessaire aux muscles et se trouve en abondance dans les aliments d’origine animale.
C’est un acide aminé essentiel, le corps ne peut pas la produire et doit être apportée par l’alimentation. Le rôle de l’Isoleucine est important pour le sang : formation de l’hémoglobine et transport des globules rouges dans le sang, elle est essentielle à une bonne oxygénation du corps. 

Elle participe à la production d’énergie ce qui peut permettre aux sportifs d’augmenter leur endurance et performance mais aussi de bien récupérer après un entrainement intense.  Associée à une alimentation saine et une bonne pratique sportive, l’Isoleucine peut agir contre le catabolisme et favoriser son opposé positif, l’anabolisme.

Catabolisme musculaire, cata quoi ?

Lorsque le muscle est soumis à un effort, le corps rend la manœuvre possible grâce au catabolisme musculaire. Il va enclencher un processus qui permet à l’organisme d’aller se fournir en énergie dans les tissus musculaires.  Au final, le corps ne va pas produire mais au contraire perdre du muscle plutôt que du gras.
Ce résultat est bien sûr aux antipodes de ce que recherchent les sportifs. De surcroît, le catabolisme entraîne de la fatigue musculaire et des douleurs.
A l’opposé du catabolisme se trouve l’anabolisme qui lui va construire et développer du muscle. Voilà en partie pourquoi les fans de musculation sont friands de produits dits « anabolisants ».

L’Isoleucine tout comme la Leucine agit aussi sur la glycémie et permet de stabiliser et réguler le taux de sucre dans le sang 

. Un manque en Isoleucine entraînera des symptômes assez proches de l’hypoglycémie : grande fatigue, faiblesse intellectuelle et physique.

Tout savoir sur les acides aminés c’est top mais savez-vous comment le corps produit de l’énergie ?

Notre organisme casse l’acide aminé en Acétylcoenzyme A, Acetyl CoA pour faire court. Cet Acetyl CoA est aussi libéré lorsque nous digérons des hydrates de carbone.
Une fois produite, cette molécule est brûlée et dégage alors une grande énergie (dioxyde de carbone et d’oxygène). Lorsque l’alimentation ne délivre pas assez d’Acétyl CoA, le corps va naturellement puiser dans les acides aminés, dont l’Isoleucine.

L’Isoleucine dans l’alimentation quotidienne 

L’apport recommandé en isoleucine est d’environ 1 à 20 g par jour. On trouvera de l’Isoleucine dans le lupin (2,74g/100g), la dinde (2,72g/100g) et le fromage de chèvre (2,63g/100g). L’isoleucine est aussi présente dans les fruits secs (noix de cajou, amandes, etc.), les lentilles, les champignons et les céréales complètes.

L’Isoleucine de la Spiruline : une concentration exceptionnelle 

La teneur de la spiruline en Isoleucine est proche du record 3,35g pour 100g. Une alimentation saine complétée par de la spiruline peut être à l’origine du régime végétarien des champions.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire de manger beaucoup de viande pour avoir un physique et des capacités d’athlète.

La spiruline, c’econtient tout ce qu’il faut pour avoir une belle peau mais elle est aussi idéale pour faire une cure de jouvence aux cheveux. Retrouvez nos conseils et astuces !

Commandez votre spiruline par internet, c’est rapide et facile !
A partir de 55€, la livraison est offerte !