La Spiruline

Certains en ont entendu parler, d’autres en sont déjà de fervents consommateurs, ou comme pour beaucoup d’entre vous, la question se pose de savoir ce qu’est vraiment la spiruline. Nous vous proposons dans cet article de répondre brièvement à cette question et peut-être d’approfondir vos connaissances si vous la connaissez déjà.

La spiruline ou Arthrospira platensis de son nom latin, est une cyanobactérie ou microalgue bleu verte. Pour éviter le jargon purement scientifique, cet organisme microscopique (environ 0,2 à 0,5mm de long) fonctionne comme une plante, à la différence qu’elle ne pratique pas la reproduction sexuée. En effet, lorsque la spiruline atteint une taille adulte, elle se divise en deux pour former deux nouvelles petites microalgues et ainsi de suite.

Son nom lui vient de sa forme. En l’observant au microscope, on peut s’apercevoir qu’elle est en forme de spires, un peu comme un petit ressort.

Son origine remonterait à la nuit des temps. Et c’est peu dire : environ 3,5 milliards d’année. C’est la raison pour laquelle de nombreux auteurs estiment que la spiruline serait l’un des tous premiers organismes à l’origine de la vie sur Terre ! Ce constat est parfaitement légitime dans la mesure où, tout comme les végétaux, elle produit de l’oxygène et consomme du C02.

Pour se développer, la spiruline a besoin de beaucoup de chaleur (température idéale de l’eau entre 35°C et 37°C) et d’une grande quantité de lumière quotidienne. Mais ce n’est pas tout. Elle a une préférence pour les eaux faiblement salées et un pH spécifique. Ainsi, les pays chauds du globe et plus particulièrement ceux possédants des lacs et étendues d’eaux alcalins sodiques tels que l’Inde, le Mexique, le Tchad et autres pays tropicaux lui sont donc favorables.

En raison de la différence de climat avec les pays précités, la pratique de la culture de spiruline en France nécessite la reproduction d’un environnement qui se rapproche de son habitat naturel. C’est pour cela que la plupart des exploitations françaises se font sous serres et que la plus grande partie des récoltes s’effectue entre mai et septembre. A cette période, la durée journalière de luminosité est optimale et la température de l’eau peut atteindre 35°C, ce qui est idéal pour ces micro-organismes.
Par ailleurs, la culture de spiruline constitue l’un des domaines d’agricultures les plus écologiques à l’échelle de la planète, et ce, pour plusieurs raisons.
En premier lieu, la spiruline ne requiert pas de grande quantité d’eau afin de pouvoir être cultivée artisanalement.
Concrètement, les bassins sont remplis une fois en début de saison, voire utilisés d’une année à l’autre chez certains producteurs. L’eau contenue dans ces derniers est alors continuellement recyclée lors des récoltes, sous réserve de l’apparition d’un cas de contamination de la culture, ou de nécessité impérieuse de purger le bassin. D’autre part, l’exploitation de la spiruline peut parfaitement se dispenser de toute utilisation d’OGM, de pesticides et d’herbicides.

A titre d’indication, il faut notamment savoir que :

La spiruline nécessite 3 fois moins d’eau douce par kg de protéine que pour le soja, 6 fois moins que pour le maïs, 50 fois moins que pour la viande de bœuf.

Sa production est très peu coûteuse en énergie. Le rendement énergétique est 5 fois supérieur à celui du soja, 2 fois à celui du maïs et 150 fois à celui de la viande de bœuf.

La spiruline à un besoin en surface 300 fois moins important que pour l’élevage de bœufs, 40 fois moins important que pour une culture de maïs et 30 fois moins que pour le soja.

Si la consommation de spiruline n’est devenue populaire au sein de nos sociétés occidentales que récemment, les vertus de cette « algue » connaissent un succès millénaire. Largement utilisée en Amérique du Sud, alors considérée à l’époque comme étant un cadeau des Dieux par les Aztèques et Mayas.
Dans certaines régions d’Afrique, elle est mélangée à des céréales et représente parfois un aliment de base essentiel. Les faibles ressources énergétiques en eau et les moyens techniques nécessaires à la mise en culture ont amené les populations de ces États touchés par la faim à développer l’exploitation de la spiruline. En conséquence de ses apports nutritionnels incroyables, elle constitue dorénavant un instrument efficace dans la lutte contre la malnutrition.

Une fois ces considérations sommaires exposées, vous seriez parfaitement en droit de vous demander ce que la spiruline pourrait vous apporter en tant qu’individu issu d’une société occidentale ?
En effet, si cette algue bleue est comme un aliment exceptionnel, il convient d’évoquer les raisons qui nous poussent à dresser ce constat.
Lorsque l’on se confronte aux valeurs nutritionnelles qu’elle contient, il n’est pas difficile d’en comprendre la raison.

Tout d’abord, elle est composée de 50 à 70% de protéines végétale. Le corps humain lui, ne détient que 17% de protéines en moyenne. On y retrouve les 8 acides aminés essentiels au bon fonctionnement du métabolisme, il est très rare de les trouver au complet dans un aliment végétal.
Elle se compose également d’une avalanche de minéraux et vitamines. A cet égard, la spiruline constitue, après la levure de bière, la meilleure source de vitamine B1.
A titre de comparaison, 10g de spiruline séchée (quelques cuillères à café) contient l’équivalent de :

  • 18 carottes en termes de bêta-carotène,
  • 20gr de blé pour la vitamine E,
  • 500gr de steak pour la vitamine B12,
  • 3 verres de lait pour le calcium,
  • 3 bols d’épinards pour le fer.

En outre, la spiruline est également composée de glucides (15 à 20%), lipides (5 à 7%), oligoéléments (zinc, magnésium, Zinc, potassium…), chlorophylle, et vitamine diverses et variées (provitamineA, E, K2, B12, B1), phycocyanine…

Les valeurs nutritionnelles affichées, il reste tout de même naturel que vous vous demandiez à ce stade : Dans quel cas devrais-je recourir à la spiruline ? Est-ce adapté pour moi ? Comment la consommer ?
L’utilisation de la spiruline dans l’alimentation peut se justifier pour plusieurs raisons. Nous attirons votre attention de prime abord sur le fait que les plus fervents consommateurs de spiruline sont des sportifs. Cependant, les effets positifs de cette microalgue sur le corps humain ne saurait se limiter à cette catégorie de personnes. Il faut au contraire considérer que la consommation de spiruline a des effets positifs sur tout type de personnes.

Par souci de clarté, nous aborderons les vertus de la spiruline en fonction des différentes catégories de personnes susceptibles d’en consommer.

Pour les sportifs :

La proportion importante de phycocyanine qu’elle possède améliore considérablement les problèmes de crampes et courbatures, et augmente les capacités d’endurance. Les nombreuses vitamines qui la composent stimulent et tonifient le corps, tandis que ses protéines favorisent la régénération des tissus et la prise de masse musculaire. C’est pourquoi la spiruline est déjà bien connue des athlètes, particulièrement des coureurs longues distances qui en consomment parfois plus de 10g par jour.

Diabète et hypertension :

En raison du caractère novateur de l’utilisation de la spiruline dans la résolution de certaines pathologies, les études scientifiques en la matière sont encore peu nombreuses.
Néanmoins, il est fréquent que de personnes diabétiques ou souffrant d’hypertension consomment de la spiruline et témoignent de leur satisfaction .
Ces études considèrent en effet que la spiruline aurait des effets sur le bon fonctionnement du système nerveux, la coagulation du sang et réduirait la tension artérielle.

Pour les femmes enceintes et les anémiques :

La teneur en fer de la spiruline est très intéressante pour ces catégories de personnes. Il arrive régulièrement que les femmes enceintes aient des carences et 25% des anémies sont dues à un manque de fer. Ces catégories de personnes ont donc recours à la spiruline principalement parcequ’elle est une source de fer non négligeable.

Maintien en forme et défenses immunitaires :

La spiruline contient des éléments antioxydants puissants. Par exemple, la phycocyanine et le SOD (super oxyde dismutase) sont des antioxydants très puissants qui associés aux préotéines ralentissent le vieillissement des cellules et donc aide à une bonne santé des organes, embellissent le teint, renforcent les cheveux et les ongles.
De plus, par effet combiné de tous les nutriments la composant (vitamines, acides aminés, oligoéléments…), la spiruline renforcerait le système immunitaire. C’est ainsi que des personnes habituellement très sensibles aux rhumes d’hiver et allergies printanières interrogées à l’occasion de plusieurs sondages, ont observé que leur consommation régulière de spiruline leur permettait de moins souffrir de la faiblesse naturelle de leurs défenses immunitaires.

Dans le cadre d’une alimentation végétarienne, végan ou d’un régime :

Nombre de personnes souhaitent passer à une alimentation excluant les produits d’origine animales mais hésitent par peur de carences.
Il faut savoir que la spiruline est aujourd’hui l’un de seuls aliments exclusivement végétal à contenir autant d’éléments nutritifs nécessaires au bon fonctionnement du corps humain. C’est ainsi qu’une cure de ces microalgues peut, en supplément à d’autres aliments, aider à éviter ces carences.
Par ailleurs, elle peut également s’avérer utile lors de régimes amincissants. De nombreux consommateurs réguliers de spiruline ont témoigné éprouver une sensation de satiété plus rapide lors de leur cure de spiruline.

Consommation et contre indication

Il est conseillé de la consommer en cure de deux à trois mois avec des pauses équivalentes entre deux mais certains en consomme sans interruption. Les doses quotidiennes sont à adapter en fonction de vos besoins et activités. Toutefois, il est conseillé d’en prendre 7g par jour maximum. Même si elle n’a pas d’effet secondaires notoires, il semblerait que la forte teneur en sel minéraux, soit plus difficilement assimilable par l’intestin chez certaines personnes. C’est pour cette raison qu’il est préférable de la commencer en cure progressive : 1 à 2gr par jour la première semaine puis 3 à 5 les semaines suivantes. Généralement, un comprimé pèse 0,5g et une cuillère à café de paillettes représente environ 3g.

En l’état de la science, il semblerait que la consommation de spiruline ne soit pas recommandée pour les personnes souffrant d’hémochromatose, de phénylcétonurie et d’hypothyroïdie. Dans le doute, mieux vaut toujours demander conseil à votre médecin. 

Au terme de cette lecture, vous ne pourrez que constater les bienfaits de cette microalgue parfaitement naturelle sur le corps humain. En l’absence de risques sur votre santé, si vous aviez nourri quelque doute sur sa consommation, nous espérons l’avoir dissipé.

En effet, il n’y a pas à hésiter, et il serait peu judicieux de s’en priver !

Découvrez nos autres articles et nos recettes

Faire une cure de spiruline… oui mais combien, quand, comment ?

Vous voilà prêt à faire une cure de spiruline ! Quelle qu’en soit la raison, une cure de spiruline vous apportera tous ces nutriments, vitamines et minéraux pour vous faire du bien. Mais comment s’y prendre, à quelle heure, combien de grammes, sous quelle forme ?...

La spiruline, une source exceptionnelle de protéines (de bonne qualité)

Qu’y a t’il dans la spiruline qui nous fait tant de bien ? Des protéines ! Les protéines sont présentes dans les aliments d’origine animale : viande, poissons, œuf, lait et produits laitiers (fromage, yaourt…) ainsi que dans les aliments d’origine végétale que nous...

La spiruline c’est bon pour les cheveux !

La spiruline des Calanques n’en finit pas de nous faire du bien ! En plus d’apporter tonus et vitalité au corps et à l’esprit, elle n’a pas son pareil pour donner un véritable coup de fouet à une crinière fatiguée. Comment l’utiliser et pourquoi la spiruline est-elle...

La spiruline c’est bon pour la santé des chiens !

La spiruline est une algue microscopique utilisée comme complément alimentaire. Très appréciée des sportifs, des seniors mais aussi des enfants. Elle est beaucoup moins connue pour ses bienfaits sur nos compagnons à 4 pattes et c’est bien dommage ! Et oui ! La...

Panna cotta spiruline & coulis de mangue

Redécouvrons avec la blogueuse MaHealthyTendency un grand classique revisité : la panna cotta spiruline, speculoos & coulis de mangue.

Courge spaghetti et son pesto spiruline

Pour la première en salé, découvrez une recette originale et délicieuse!

Smoothie vegan hyperprotéiné à la Spiruline

Découvrez notre nouvelle recette de smoothie vegan hyperprotéiné à la spiruline élaborée par Ma Super Coach.

Yaourts à la spiruline

Ici, une recette facile pour préparer des yaourts chocolat-spiruline pour le plaisir de petits et grands à déguster quand bon vous semble